Un regard de compassion

 

 Voyant les foules, il eut pitié d’elles parce qu’elles étaient fatiguées et abattues comme des brebis sans berger. Il dit alors à ses disciples : « La moisson est abondante, et les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson. » St Matthieu 9, 32-38

Réflexion

 « Voyant les foules, il eut pitié d’elles… » Comment est-ce que le Christ regarde le monde, comment Jésus nous regarde ? Il ne regarde pas passivement, comme spectateur, mais il prend part à tout cela. Il voit la fatigue, la souffrance, les désirs et les efforts. Il regarde avec bonté. Il entre dans notre vie avec un regard de miséricorde. Il a pitié de nous, du monde, de ceux qui souffrent et qui sont abattus par les difficultés. « Le Seigneur entend ceux qui l’appellent : de toutes leurs angoisses, il les délivre. Il est proche du cœur brisé, il sauve l’esprit abattu. » (Ps 33, 17-18)

Ressentir la pitié des autres n’est pas toujours facile. Nous ne voulons pas nous montrer frêles ou fragiles, à cause de la peur d’être méprisé ou que quelqu’un profite de notre faiblesse. Jésus voit le plus profond de nos secrets, la ténacité de nos angoisses, « Elles étaient fatiguées et abattues… ». Comme la foule nous aussi nous sommes fatigués et abattus. Est-ce que nous avons le courage de laisser le Seigneur regarder dans nos blessures ? Est-ce que nous avons la volonté de nous ouvrir entièrement au Seigneur ?

Le Seigneur ne reste pas seul à contempler nos besoins. Il se tourne vers ceux qui lui sont proches, et les accompagnent et les aident à porter l’amour de Dieu aux hommes. « Il dit alors à ses disciples… » Jésus nous invite à participer dans sa grande mission pour sauver l’humanité entière.

La tendresse et la miséricorde de Dieu se manifestent en Jésus. Le cœur transformé par l’amour de Jésus, le peuple s’engage par la foi, et se met en route vers le Père.

Résolution

Confions nos peurs, nos angoisses, nos appréhensions, dans les mains de notre Seigneur Jésus. Lui qui nous dit n’ai pas peur c’est moi.

Prière

Seigneur, aide-nous à découvrir ton regard dans notre vie. Donne-nous la joie d’être un ouvrier, pour porter ce regard de miséricorde au monde.

Rev James Seerungum