Le lundi 3 avril 2017

 

Pour que cette vertu qui est l’endurance, soutienne notre relation avec le Christ, il serait utile que notre vie de prière soit nourrie de la Parole de Dieu. La lecture fréquente de la Bible serait comme le sang qui coule dans nos veines car elle saurait donner de la vitalité à notre rayonnement comme enfants de Dieu et disciples du Christ.

” De quel amour j’aime ta loi;

 tout le jour je la médite!

Je surpasse en habilité mes ennemis, car je fais mienne pour toujours tes volontés. Je surpasse en   sagesse tous mes maîtres, car je médite tes exigences….

De tes décisions, je ne veux pas m’écarter, car c’est toi qui m’enseignes.” (Psaume: 119.97-104)

Ainsi, la lecture de la Parole de Dieu nous aide à apprécier l’esprit de Dieu et sa volonté en ce qu’il s’agit de notre comportement et de la vérité. Ceci nous permet d’avoir une bonne perception des choses surtout si certaines situations ne sont pas très claires. La prière soutenue par la Parole de Dieu devient une inspiration dont la valeur se rapproche de la sagesse et de la compréhension. Cette inspiration vient de Dieu:- ” Car l’Eternel donne la sagesse; De sa bouche sortent la connaissance et l’intelligence.” (Proverbes 2.6)

” le Seigneur te donnera de l’intelligence en toutes choses.”  (2 Timothée 2.7)

La prière est indispensable à notre vie spirituelle si nous désirons que Jésus soit ce pain de vie qui comblera nos besoins. Les enseignements que nous recevrons des Évangiles nous inspirent: – ” Alors il leur ouvrit l’esprit, afin qu’ils comprissent les Écritures ….” (Luc 24.45-47)

Il est donc impérieux, à l’exemple de ceux qui ont construit leur vie par la prière et la Parole de Dieu, de prier avec la Bible qui saurait donner des mots à nos supplications et actions de grâce.

William Watkins Reid, dans le livre de Cantiques anglais, écrit ceci:-

“Help us, O Lord, to learn the truths thy word imparts: to study that thy laws may be inscribed upon our hearts. Help us, O Lord, to live the faith which we proclaim, that all our thoughts and words and deeds may glorify thy name” (Ancient & Modern, New Standard).

++ Ian Ernest