Le mercredi 29 mars 2017.

washing feetSi nous arrivons à être attentifs et concentrés au moment de la prière, nous pourrons pénétrer les profondeurs de nos cœurs. Avec cette aptitude, nous serons capables de nous ouvrir aux autres et nous engager dans le monde où nous vivons. Notre témoignage en dépend. St Ephrem, diacre et docteur de l’Église, grand théologien de l’Église Syriaque, nous rappelle notre vocation de Chrétien qui consiste à “servir comme Jésus qui est venu non pour être servi mais pour servir.»: –

” Ne tournez pas le dos à celui ou celle qui est dans le besoin car s’il périt, vous pourriez être blâmé.”

Les Saintes Écritures nous l’affirment : –

” La religion, pure et sans tache, devant Dieu Notre Père, consiste à visiter les orphelins et les veuves dans leurs afflictions…”

C’est donc, par une vie de prière constante et profonde que notre engagement s’orienterait de manière apparente vers ceux et celles qui sont envahis par une souffrance intense. Donc, la prière devient une force qui nous pousse vers les plus démunis.

” Que l’humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes ” (Philippiens 2.3)

Ainsi, la prière, qui est le moyen qui nous attache à Dieu, nous mène aussi, à tisser notre vie et nos intérêts avec la vie et les intérêts des autres. C’est comme cela que nous pourrons participer à leurs vies, protéger leurs intérêts et promouvoir leur bien-être. Une écoute attentive à ce que Dieu demande de nous dirige notre écoute vers les autres. Notre témoignage dépend donc d’une vie de prière attentive et sincère.

” Rappelle-leur de ne médire de personne, d’être pacifiques, modérés, pleins de douceur envers tous les hommes”  (Tite 3.2)

Prière: – Seigneur Jésus, mets en nos cœurs, cette flamme de considérer ceux qui sont vulnérables et qui sont aimés de Toi. Par Jésus Christ notre Seigneur. Amen.

++Ian Ernest