La Jalousie

 

La jalousie est la source de la haine, de l’animosité. Caïn sous l’emprise de la jalousie tua son frère Abel. La violence n’a pas cessé d’enflammer le cœur des hommes à travers le temps.

Cette terrible histoire montre l’affreuse logique de la jalousie. Dieu n’a pas rejeté Caïn, mais seulement cette offrande qu’il a faite. Pourquoi Dieu seulement accepta l’offrande d’Abel? C’est un mystère qui appartient à Dieu seul. En revanche, Dieu dit à Caïn de se reprendre.

Nos rapports humains sont marqués par la jalousie. Dans la parabole du fils prodigue, le fils aîné est jaloux que son frère cadet reçoive un réaménagement royal, même s’il a gaspillé sa part des biens paternel. (Luc 15:30). Et dans la parabole des ouvriers dans la vigne, les ouvriers qui ont travaillé toute la journée sont jaloux, de ceux qui sont arrivés à la onzième heure et qui reçoivent le même salaire. (Matthieu 20: 1-16).

La leçon de ce premier drame social est à comprendre dans la parole adressée par Dieu à Caïn alors qu’il voit la colère monter dans son cœur : « Si tu réagis comme il faut, tu reprendras le dessus, sinon le pèche est comme un monstre tapi a ta porte. Il désire te dominer, mais c’est à toi d’en être le maitre » (Gen 4 :7). La jalousie est toujours à nos portes, la moindre opportunité qu’on la donne elle s’infiltre et s’enracine profondément dans notre vie, et la jalousie s’explose avec dégâts en nous et autour de nous

Dans notre vie quotidienne, la victoire sur la jalousie se vit par le recul sur les évènements et dans le recentrement sur l’être plutôt que l’avoir. Si Caïn avait compris qu’il valait plus que son échec, il aurait vaincu le péché tapi devant sa porte. Si nous contemplons notre vie en rendant grâce pour nous et pour les autres, nous serons alors vainqueurs de notre tendance à la jalousie pour vivre en frères et non en prédateurs.

 

Prière : Seigneur notre Dieu, nos faiblesses humaine sont réelles, préserve nous de tous dangers, et surtout de nos comportements de jalousie.

 

Rev. James Seerungum