Matthieu 13: 31 – 35

La graine de moutarde et le levain

 

Notre page de l’Évangile du jour nous présente deux paraboles qui nous font découvrir la puissance de la vie divine en nous. Dès notre baptême, nous avons reçu cette vie qui fait de nous des enfants de Dieu et héritiers de son Royaume. Cette petite semence qui a été enfouie en nous possédait déjà ce potentiel de pouvoir s’épanouir au long de notre vie. Cela dépendra évidemment de ce que nous aurons fait de cette semence.

Les deux paraboles nous parlent d’une réalité qui est cachée : la graine de moutarde est semée dans la terre et la pincée de levain est enfouie dans la farine. Et éventuellement les deux, à leur manière, produiront un résultat positif. Symboliquement nous voyons dans ces deux images la nature secrète de la vie qui nous a été donnée et comment elle est appelée à se développer pleinement. Toute croissance sera déterminée par la façon dont nous aurons reçu cette vie divine en nous et comment nous y répondons.

La terre qui reçoit la semence aidera à sa croissance et l’action de la pincée de levain enfouie dans une mesure de farine fera monter la pâte. De la même manière, notre rôle à nous c’est de coopérer et de veiller à la croissance de cette vie qui a été semée en nous. Il ne faut pas nous enorgueillir en pensant que nous sommes les seuls responsables des résultats de cette croissance. C’est Dieu qui agit et qui fait croître. C’est lui qui produit des résultats que nous n’aurions jamais espérés. Notre démarche à nous c’est simplement de consentir à collaborer avec lui et de lui donner la chance d’agir.

Prière :

Seigneur, comme la plus petite des graines produit le plus grand des arbres, tu nous fais comprendre que ta puissance se réalise dans la faiblesse. Merci de cette confiance que tu nous fais en nous appelant, malgré nos faiblesses, à collaborer avec toi pour l’avancement de ton Royaume. Amen.

 

 Rev. Micheal Chuttooa