Aimés et choisis par Dieu

 

Méditation – 1 Thessaloniciens 1 : 1 – 5, 8 – 10

Dans ces quelques versets que nous lisons aujourd’hui, Paul exprime sa grande satisfaction que les trois principales caractéristiques chrétiennes notamment la foi, l’espoir et la charité soient en œuvre au sein de la communauté de Thessalonique.
Sans aucune hésitation, il considère que les membres qui font partie de cette communauté ont été spécialement choisis et aimés par Dieu.

Il rappelle que l’Evangile qu’il a prêché à ces gens n’a pas été reçu comme un simple exercice intellectuel mais que cela a eu un réel impact sur leur vie.

Leur foi a été une source d’inspiration pour d’autres chrétiens qui vivent ailleurs. D’une part, ces derniers ont été particulièrement impressionnés par la conversion des Thessaloniciens qui ont complètement abandonné l’idolâtrie pour se tourner vers le culte du seul vrai Dieu et de l’autre part par l’espérance qu’ils fondent maintenant sur la deuxième venue de Jésus.

L’Évangile proclamé par Paul, Silvain et Timothée est celui qu’ils avaient eux-mêmes reçu par la foi et qu’ils ont transmis par la suite. Finalement cet Évangile vient de Dieu le Père. Ce ne sont pas que des mots creux mais rempli d’une force inexplicable et, une fois assimilé, il peut avoir un effet transformateur dans la vie de l’individu qui le reçoit. C’est l’effet produit chez les chrétiens de Thessalonique. Et quiconque proclame le message des Saintes Écritures sait pertinemment bien qu’il contient un pouvoir qui va bien au-delà de toute éloquence humaine.  « Vous savez comment nous nous sommes comportés chez vous pour votre bien » – l’exemple de la vie de Paul et celle de ses compagnons était une sorte d’évangile vivant qui avait également son influence sur eux. Et ils n’ont pas fait cela dans le but d’attirer l’attention sur eux-mêmes mais plutôt pour conduire les chrétiens à suivre Jésus. C’est ce qui nous ramène à ce que nous dit Jésus : que votre lumière brille devant les hommes : alors, voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux (Mt 5 : 16). Paul a félicité les Thessaloniciens pour la qualité de leur foi dont la réputation s’est répandue dans la région et même partout. On pourrait se poser la question : si Paul écrivait à la communauté chrétienne dans laquelle nous vivons actuellement – notre diocèse ou notre paroisse – que pourrait-il dire à titre d’éloge ou de critique? Que devrions-nous développer davantage et que devrions-nous corriger ou abandonner? Et combien de ses propos pourrait s’appliquer à moi personnellement?

 

Prière : Seigneur, fais que notre foi soit active, que notre charité se donne de la peine, que notre espérance tienne bon en toi en présence de Dieu notre Père. Amen

 

Rev.Fr.Michael Chuttooa