Détacher, afin d’attacher

Détacher, afin d’attacher

Le 18 mars 2017

pic_praywall

Je dois admettre que nous ne savons pas prier comme nous aurions dû prier. Pour faire silence dans son coeur et pour vivre pleinement de la présence vivifiante de Dieu, il faut reconnaître notre ignorance. Une telle incapacité et pauvreté d’esprit nous mène à avoir soif de Dieu.

” Nous ne savons pas ce qu’il convient de demander dans notre prière.” (Romains 8.26)

Pour que notre conversation intime avec notre Créateur et Sauveur nous pousse à l’aimer davantage, il nous faut mettre en place des règles qui formeraient nos attitudes. La rigueur et la discipline, si observées, peuvent nous faire goûter aux merveilles de la présence divine qui rend saint et nous éloigne des pensées vaines.

” Pourquoi ces vaines pensées parmi le peuple…….Heureux tous ceux qui se confient en lui”  (Psaume 91.1,12)  

Il n’est certes pas facile d’entrer dans la présence et la volonté de Dieu. Mais Dieu place au-devant de nous le chemin de la vie et c’est à nous de le choisir.

” L’Eternel fera de toi la tête et non la queue, tu seras toujours en haut et tu ne seras jamais en bas, lorsque tu obéiras aux commandements de l’Eternel ton Dieu, tu les observeras et les mettras en pratique”

(Deutéronome 28.13)

Donc, pour nous libérer de cette ignorance et pour nous guider à choisir le chemin de la vie, la discipline dans la prière est essentielle. Très souvent, nos préoccupations journalières prennent le dessus mais il nous faut apprendre à y résister.

Pour le faire, il nous faut du courage et dans la prière et dans l’étude de la Bible, un courage – que seul Jésus Christ peut nous offrir – à nous détacher de la foule pour nous attacher à lui dans la prière. Un détachement qui nous mènera à une bonne distance des bruits, des voix afin que notre soif de Dieu soit étanchée dans le silence de notre coeur.

Soyons donc respectueux du temps alloué à la prière et à la lecture de la Bible et aux chants de louanges. Ils sauront combler notre ignorance et nous mener à prendre plaisir de la présence de Dieu qui libère.

” Il est beau de célébrer notre Dieu, car il est doux, il est bienséant de le louer. Il guérit ceux qui ont le cœur brisé et il panse leurs blessures. L’Eternel aime ceux qui le craignent et qui espèrent en sa bonté.”

(Psaume: 147.1,3,11)

 

++Ian Ernest